ceff
Rue Baptiste-Savoye 33
CH–2610 Saint-Imier
Tél. +41 32 942 43 43
Fax +41 32 942 43 01
E-mail


Ouverture à Moutier d’une classe-pilote d’enseignement
à distance

Communiqué de presse- Septembre 2019

A la rentrée 2018, en raison de la baisse régulière des effectifs au fil des années, le domaine INDUSTRIE du ceff – Centre de formation professionnelle Berne francophone a rapatrié sur son site principal de St-Imier les filières de polymécaniciens-nes CFC et de dessinateurs-trices constructeurs-trices industriels CFC qui suivaient jusque-là les cours professionnels sur le site de Moutier.

Si cette décision, prise dans le cadre d’un enseignement frontal et présentiel, est institutionnellement économe, logique et rationnelle, elle entraîne cependant une augmentation des déplacements des apprentis pour suivre les cours théoriques. Ces déplacements, en plus de l’aspect écologique négatif, peuvent à terme péjorer l’attrait pour les apprentissages techniques dont la région a le plus grand besoin.

Fort de ce constat, mais aussi dans une logique de service aux entreprises régionales et de leurs apprentis, le ceff a décidé de lancer une expérience d’enseignement à distance. Cette expérience fait partie intégrante de la vision du ceff de proposer à ses élèves un enseignement moderne et en adéquation avec les possibilités offertes par la technologie.

Mené en collaboration avec deux acteurs prévôtois de la formation technique, à savoir le Centre d'apprentissage de l'arc jurassien (CAAJ) et l’entreprise Tornos, ce nouveau mode d’enseignement permettra ainsi aux apprentis dans le domaine de la mécanique qui commenceront leur formation à l’été 2020 de suivre les cours théoriques sur le site de Moutier et de St-Imier.  En effet les classes de St-Imier et Moutier seront virtuellement réunies, garantissant à la fois un enseignement de proximité et institutionnellement rationnel.

Quant à l’enseignant, il sera lui physiquement présent sur un des deux sites pour donner son cours. Il s’agit d’une expérience nouvelle pour le ceff, qui, prenant le tournant des nouvelles technologies, offre ainsi à ses élèves et à ses partenaires un service innovant et qui répond à leur demande. Cette expérience pilote jouit du plein soutien de l’Office de l’enseignement secondaire du 2e degré et de la formation professionnelle.